Writing, Flying and Huevos Revueltos

November 13, 2005

Je suis triste que le Plateau se transforme de plus en plus en un cartier plastique et sans âme seulement pour séduire certains en mal d’être.

Hier nous avons passé pour la première fois depuis les rénovations apportés à l’un de nos fast food préférés au Plateau, notre vieil resto rapide que nous fréquentions depuis 18 ans après les sorties des bars et discos pour manger une frite et rire avec les amis. Il est devenu vraiment laid perdant toute son look kitsch que nous aimions tant ! Plastique !

Mais cela est juste un petit morceau d’un grand gâteau installé dans le cartier, pas une évolution normal des meurs. Ce sont des changements, tout à fait apportés en fonction du travail vampirique des promoteurs immobiliers, pour séduire une clientèle en mal d’émotions, de vie, de souffle et qui veulent vraiment oublier qui ils sont. Et peu importe si le moyens doit être la poudre blanche, l’alcool ou des comportements maladives de tout acabit - s’ils ont de l’argent, cela ne sert qu’à acheter !

Le cartier est de plus en plus rempli des gens plastiques, enragées, impolies au volant au à pied, des nombrils du monde, des gens qui veulent y habiter uniquement parce que c’est « cool ». Le parque La Fontaine, par exemple, dans ses 18 ans, n’a jamais été si sale et puant à excréments de chien. Les beaux piqueniques par terre que tout le monde faisait est chose du passé, en grand partie parce que les chiens maintenant ont toute la liberté de venir manger notre nourriture et avancer sur les petits enfants qui ont peur (moi aussi j’ai peur). La sacro santo mode d’acheter des animaux et les transformer en petits esclaves dociles et prétendre qu’ils ne sont pas des animaux !

Et surtout lorsque ces gens demandent à ces pauvres bêtes d’avoir des sentiments et des comportements les plus proches possibles de la race humaine en dépit de leurs instincts. En autre, il est déplacé pour une personne vivant dans une société civilisée, adulte ou enfant, de chier et d’uriner par terre. Mais, pourquoi est-ce que l’odeur des excréments de ces animaux partout sur les trottoirs et parques du cartier seraient moins odorants ou sans importance que les excréments humains ? Si je permettrais à ma fille de chier par terre, je serais en prison, ou dans un hospice. Pourquoi est-ce que la personne responsable d'un animal a plus de droit que moi ? Vous avez assez d'intelligence pour voir que je ne demande pas le droit de chier par terre.

Avant, le problème n'existait pas, pas en grand proportions, parce qu'il n'y avait pas autant de chiens ni de gens à qui le mot civilité n'avait pas de sens. C'est un vrai carnaval. Et le vent qu'apporte cette odeur de chien, il est vraiment dégoutant !

Je trouve que les gens qui ont des animaux en ville, surtout ceux qui n’ont pas une grande maison avec une grand court pour ses pauvres victimes, contribuent largement pour renforcer leur statu d’esclaves des êtres humains.

Je sais, j’ai l’air des ces vieilles dames enragés avec le temps qui passe, mais non, il faut le dire quand-même que, pour ceux qui n’ont pas connu ou su qu’il existe des règles élémentaires de bien vivre, règles de politesse simples et directs, que le cartier (ou peut-être la société au complet) perd de plus en plus son âme. Certainement parce qu’il y a des êtres qui cherchent la sienne au lieu d’aller la chercher au fond d’eux-mêmes.

2 comments:

  1. Your are Nice. And so is your site! Maybe you need some more pictures. Will return in the near future.
    »

    ReplyDelete
  2. Nice colors. Keep up the good work. thnx!
    »

    ReplyDelete

Un peu de retenu, SVP! LOL :))